Changer ensemble le monde de l’éducation avec Out of the Books

Festival Out of the Books - Sophie Vanden Plas et Alexia Martin

Pour sa troisième édition, le Festival Out of the Books se tiendra les 15 et 16 octobre 2021 à la Ferme de Mont Saint-Jean à Waterloo. Avec des stands, des conférences et des ateliers, l’événement invite professionnels de l’éducation, enseignants et parents à réfléchir à l’école de demain.

 

Sophie Vanden Plas, l’une des co-organisatrices du festival, nous partage sa vision et ses ambitions derrière le projet. 

 

1/ Le Festival « Out of the Books » a pour but de faire découvrir des outils et des nouvelles techniques liés au monde de l’éducation afin de faire évoluer les pratiques. Quels constats dans vos expériences personnelles et professionnelles vous ont mené à vous lancer dans ce projet ?

Mes 15 années en tant que professeur de français en école secondaire m’ont permis de faire plusieurs constats qui ont mené à la naissance du festival. Premièrement, je trouvais qu’être enseignant devenait de plus en plus challengeant, il fallait constamment se réinventer, trouver de nouvelles approches pour répondre aux besoins des élèves. Ensuite, plein de bonnes idées voient le jour mais ne sont pas partagées, il y a peu de moments collaboratifs au sein d’une même école, et entre les différents établissements. Je trouvais dommage que l’on reste cloisonnés dans son école et que les bonnes pratiques ne circulent pas. Enfin, en me spécialisant dans les méthodologies d’apprentissage, j’ai travaillé avec de nombreux élèves en difficulté d’apprentissage et j’ai rencontré plein de parents perdus, qui ne savaient pas comment trouver de l’aide pour leur enfant et être accompagnés.

 

De ces trois constats est née l’idée de créer un espace pour rencontrer d’autres enseignants et partager les bonnes pratiques mais également aider les parents en recherche d’outils. Je me suis alors tournée vers ma meilleure amie Alexia Martin [co-organisatrice du festival, ndlr.], qui a plus une “casquette événementielle”, pour lui proposer de lancer ensemble ce projet et d’unir nos compétences respectives.

 

2/ Le festival s’articule autour de cinq thèmes : Ecoles et pédagogies actives, Etre parents, La classe autrement, Le bien-être à l’école et Les nouvelles technologies au service des apprentissages. Pensez-vous qu’il s’agit des cinq grands défis de l’éducation en Belgique ? 

Pour nous, il s’agit de fils conducteurs dans la réflexion à mener par rapport à l’éducation. Ce sont des réelles questions qui se posent sur le terrain actuellement : l’utilisation du numérique par exemple, qui, comme on le sait, s’est présenté à nous de force. Définir ces cinq thèmes nous a permis de faire le choix de nos contenus, sur ce sur quoi on voulait agir. On est à un tournant au niveau éducatif, avec le Pacte pour un Enseignement d’excellence, il y a beaucoup de chantiers en cours.

 

3/ La programmation du festival vient d’être fraîchement dévoilée, quelles sont les activités phares et intervenants inspirants à venir découvrir cette année ? 

C’est difficile de répondre à cette question parce qu’il n’y aura que des intervenants passionnés, qui sont dans des petites structures, avec des idées incroyables et qui s’investissent à 300%. 

 

Pour en citer quelques-uns, on aura Renaud Keymeulen, qui a écrit plusieurs livres et qui a une vision pédagogique qui rejoint beaucoup les idées du festival ; Bruno Humbeeck qui nous parlera de cyber-harcèlement ; Sophie Leclère, qui aide les enfants avec des troubles de l’apprentissage à utiliser les outils numériques en classe ; Catherine Delhaise qui parlera de la méthode félicitée, … En tête d’affiche, nous avons Adrien Devyver, notre parrain depuis la première année, qui viendra le samedi dédicacer son livre “Je suis une tornade”, qui parle des troubles de l’attention avec hyperactivité, dont il est lui-même atteint.

 

4/ Si vous deviez donner trois bonnes raisons de venir au festival cette année, quelles seraient-elles ? 

Tout d’abord, la chance de rencontrer de véritables acteurs de changements passionnés par leur métier, assister à plus de 20 ateliers et 20 conférences et découvrir une dizaine de projets d’enseignants, le tout pour un prix très raisonnable. 

 

Ensuite, les jeunes d’aujourd’hui sont notre société de demain, ce sont les futurs citoyens qui vont faire tourner notre société. Le fait de prendre le temps pour se questionner par rapport à l’éducation et au rôle qu’on veut qu’ils jouent, c’est un peu notre responsabilité à tous.

 

Enfin, ça se passe dans un endroit magnifique, à la ferme de Mont-Saint-Jean à Waterloo, qui est un cadre absolument enchanteur, en plein cœur du Brabant Wallon. C’est l’occasion de passer 2 jours en famille, entre amis ou entre collègues. Et puis, le plaisir de se retrouver “en vrai” aussi.

 

Pour participer ces vendredi 15 et samedi 16 octobre au festival Out of The Books, réservez vos places sur www.festivalootb.com/billetterie. Si vous êtes enseignants, le festival fait partie du programme des formations en interréseaux organisées par l’IFC. Toutes les infos sur www.festivalootb.com.

 

Le samedi à 15h15, retrouvez à l’espace 2 du festival cinq membres du réseau Be education, APEDA, Kaleidi, La Scientothèque, Khan Academy et Les Questionautes, pour un atelier Escape Game : à la découverte du numérique pour apprendre autrement. Au travers d’un parcours ludique avec des énigmes à décoder et des expériences à réaliser, tentez de remporter un super prix. On vous y attend nombreux !

Partager cet article

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Articles qui pourraient vous intéresser